collections historiques

Bienvenue dans le fonds historique de Sipa. Vous trouverez ici une sélection de nos archives photos déjà numérisées.
Pour toute recherche de photos argentiques pouvant être numérisées sur demande, contactez : sales@sipa.com

  • Mary Evans

    Mary Evans

    Mary Evans Picture Library a été fondé en 1964 par Marie et son mari Hilary, de grands collectionneurs de livres anciens, des photos et des documents éphémères couvrant un large éventail de sujets. Aujourd'hui, il est reconnu comme l'un des principales sources de l'imagerie historique pour une utilisation éditoriale et commerciale, avec des clients partout dans le monde.

  • Serge Lido

    Serge Lido

    Serge Lido a photographié avec passion pendant près d’un demi-siècle les plus grandes personnalités du théâtre, du cinéma, de la littérature et de la danse dont il était aussi l’ami.Les premières photos du fonds Lido datent de 1937. Puis s’étendent des années 40 à 1984, année de sa mort. Il a couvert le festival de Cannes dès 1946, le théâtre, les ballets, les séances de pose de personnalités et les tournages de cinéma étaient ses thèmes de prédilections. En 1947, il publie son premier recueil « Danse » qui regroupe les images des grands danseurs du moment. Ses publications deviennent annuelles puis bi-annuelles et se poursuivent durant 40 ans en devenant une véritable encyclopédie du ballet mondial.

  • Marilyn Stafford

    Marilyn Stafford

    Marilyn Stafford est une photo-journaliste d’échelle internationale specialisée en mode et portraits, mais a également elle a capturé des images terribles à travers le monde. Elle était une des rares femmes de Fleet Street dans les années 1960 et estime qu'elle a aidé à préparer les jeunes femmes à travailler dans le journalisme. Né à Cleveland, en Ohio, Marilyn a débuté dans le théâtre. Elle a été sélectionnée à l'âge de sept ans pour s'entraîner avec Cleveland Play House, le premier théâtre régional américain, ainsi que de grands noms comme Paul Newman et Joel Gray de Cabaret. Elle a étudié le théâtre à l'université puis est allée à New York pour agir, en trouvant du travail pendant les premiers jours de la télévision. Mais un documentaire sur Einstein en 1948 a aidé à lancer une nouvelle carrière, en photographie. Marilyn a expliqué: «Le directeur m'a donné une caméra et a dit que vous allez être le photographe. J'ai dit que je ne savais pas comment prendre des photos. Je ne les avais pris que sur un Brownie. Donc, dans la voiture de New York au New Jersey, j'ai appris comment l'utiliser. «C'était une expérience vraiment belle. Ils voulaient qu'il s’exprime contre la bombe atomique et il l'a fait, il a fait une déclaration. " Elle a décidé que la photographie était amusante et a fini par travailler dans le studio d'un photographe de mode, celui qui est devenu un grand nom en Amérique. Marilyn a admis: "Je n'étais pas intéressé par ce genre de photographie, mais c'est là que vous avez fait l'argent. «J'étais intéressé à raconter des histoires en images et à montrer le monde aux gens comme je l'ai vu, peut-être pour leur faire voir quelque chose et ensuite agir sur lui ou en profiter. Sa carrière l'emmène à Paris, où le photographe de guerre hongrois Robert Capa et Henri Cartier-Bresson, photographe français considéré comme le père du photo-journalisme moderne, l'ont aidée à se développer. «J'ai eu ma première couverture quand j'étais à Paris en 1958», se rappele Marilyn. "Les Français bombardent les A

  • Pierre Jamet

    Pierre Jamet

    Depuis l'enfance, Pierre Jamet a eu deux passions: la chanson et la photographie. Il achète son premier appareil, un « ICA 6X6 » en 1924 à l’ âge de 14 ans. Pierre Jamet (1910-2000), photographe humaniste véritable témoin de son siècle laisse derière lui un fonds photographique important et éclectique. Ayant cotoyé une France modeste aussi bien qu'une France créative, souvent là au bon moment et toujours désireux d'enregistrer le réel, il est, entre autres, l'auteur de clichés historiquement importants. Dans les difficiles années 30, il commence à faire des reportages pour divers magazines de l'époque, notamment pour l'hebdomadaire « Regards » qui, avant guerre, emploie aussi Capa, Chim, Cartier Bresson… En 1982, ces photos, feront l’objet d’une exposition intitulée « 36 Au devant de la vie » organisée par la Fondation Nationale de la Photographie. Depuis 1930 il a photographié avec amour Belle ile en mer. Les nombreuses photos qu'il a faites de cette ile ont fait l'objet d'expositions ainsi qu’un ouvrage intitulé « Belle ile en Mer 1930-1960 ».

  • Hubert Le Campion

    Hubert Le Campion

    Fonds photographique couvrant la période 1960 - 1980Grand reporter photographe, Hubert Le Campion fut pendant plus de 10 ans correspondant de guerre pour l’agence Reporters associés puis Life Magazine. De l’Algérie au Biafra, du Vietnam au Congo, il a couvert tous les événements dramatiques de la planète de 1960 à 1972. Reporter de Life au bureau parisien, il a aussi suivi tous les hommes politiques de la période en visite à Paris, les Kennedy, les Khrouchtchev… aux côtes des hommes politiques français ; s’est installé sur les barricades parisiennes durant mai 68 ; est parti au Japon aux côtés de Pompidou…Il a aussi réalisé en exclusivité pour Life le reportage sur l’exil du Général de Gaulle en Irlande en mai 1969.

  • Eclair Mondial

    Eclair Mondial

    Le fond photographique Eclair-Mondial couvre la période de 1941 à 1959. L’agence Eclair-Mondial, créée au début des années 40 par M. Ludwigsen (propriétaire de l’agence Record) faisait travailler une dizaine de personnes dont 5 reporters photographes (Paul Bonnecarrère, Georges Martin, Gaston Tissot et M. Bolle faisaient partie de l’équipe). Toutes les photos étaient prises avec l'accord des intéressés. Ils couvraient les actualités européennes des années 40 et 50: la vie économique et sociale, célébrités, sport, politique, guerre d’Indochine. L’agence s’est arrêtée à la mort du fondateur en 1959. Le fonds a été acheté par Louis Dalmas puis par Sipa Press en 1974.

  • Paris-Jour

    Paris-Jour

    Le fonds Paris-Jour correspond aux archives photographiques du quotidien Paris-Jour lancé en 1959 par le groupe de presse de Cino Del Duca. Le journal a existé jusqu’à 1972. Une longue grève de la rédaction a entraîné sa fermeture. Il traite de l’actualité française et plus particulièrement des grands événements parisiens et naturellement Mai 68.Parmi les nombreux reportages, on peut découvrir ceux des photographes Pierre Juillet et Michel Hermans.

  • Dalmas

    Dalmas

    Le fond photographique de l’Agence Dalmas a été acheté par Sipa Press en 1974. Ce fonds couvre la période de 1955 à 1971. Dalmas, l’agence de presse et de photoreportage fondée par le journaliste Louis Dalmas, prince de Polignac, fut la première agence dite "magazine" en France. Raymond Depardon a débuté sa carrière de photographe chez Dalmas. L'agence Dalmas était composée d'une équipe importante de photoreporters talentueux qui couvraient jour et nuit avec brio l’actualité française et internationale des années 60: la vie économique et sociale, les célébrités du cinéma et de la chanson, les familles royales, la politique, les guerres et conflits à commencer par la guerre d’Algérie…

  • Universal Photo

    Universal Photo

    Fondée en 1948, l’agence Universal Photo a constitué un fonds de plus de 200 000 documents photographiques sur les personnages qui ont participé à la vie politique, culturelle de la seconde moitié du XXe siècle. Les clichés pris par les reporters de l’agence de 1950 à 1992 témoignant de la vie des Français au cours de cette période.

  • Huffschmitt

    Huffschmitt

    Le photographe niçois Norbert Huffschmitt a réuni une collection riche de plusieurs dizaines de milliers de clichés du festival de Cannes prise dans les années 50 et 60. Lui même a couvert le festival dans les années 70…

  • Luftu Ozkok

    Luftu Ozkok

    Grand photographe attaché au monde littéraire, il a effectué de nombreux portraits de poètes et d’écrivains des années 60 au début des années 90 tel Louis Aragon, Samuel Beckett, Marguerite Duras, James Baldwin, Nathalie Sarraute, Heinrich Böll, Julien Green, Francis Ponge, Cioran, André Breton… Des portraits de plus de 1 500 écrivains du monde entier, de nombreux Prix Nobel, parfois peu photographiés.

  • Sipa Icono

    Sipa Icono

    Le fonds iconographique Sipa Icono est constitué par le fonds E.R.L., Le fonds Namur-Lalance, collection YLI, Le fonds Jacqueline Guillot dit « Brulé » , fonds Abecassis , fonds Goldner et d’autres collections d’art et l’histoire.- Le fonds E.R.L correspond aux archives des éditions Robert Lafont, archives constituées par l’éditeur pour illustrer une de leur encyclopédie allant de la Préhistoire au milieu du XX° siècle. Les illustrations ont été commandées aux musées ou prises par un photographe envoyés par la maison d’édition. Ce fonds, très riche en documents historiques et en reproduction d’œuvres d’art (peinture, gravure, dessin, affiche…) a été acheté par Sipa Press dans les années 80.- Le fonds Namur-Lalance a été constitué par le photographe M. Lalance et sa collaboratrice Mme Gisèle Namur passionnés d’art. Ce fonds de reproductions d’œuvres d’art et de documents historiques s’étend du Moyen Age au milieu du XX° siècle et contient principalement des reproductions de gravures, tableaux, enluminures et photographies. Ce fonds a été acheté par Sipa Press en 1998.- La collection YLI est constituée de documents historiques, affiches et photographie.- Le fonds Jacqueline Guillot dit « Brulé » est constitué de 1125 documents iconographique sur les thèmes de l’architecture, sculpture et art.- Le fonds Abecassis est constitué de Gravures et cartes postales de la fin du XIXe, début du XXe siècle. - Fonds Goldner :Illustration, gravures…